Le blog

Folle Journée 2018 : vers un monde nouveau

La Folle Journée revient du 31 janvier au 4 février 2018 à Nantes.

La 24e édition de ce festival de musiques classiques promet une nouvelle fois des expériences musicales riches avec son thème « Vers un monde nouveau » avec plus de 300 concerts et 900 artistes. 

folle-journée-2018-nantes-vers-un-nouveau-monde

« Vers un monde nouveau » : la Folle Journée 2018 vous fera voyager

Au cours de leur carrière, de nombreux compositeurs ont du quitter à un moment donné leur pays, voire même parfois leur continent d’origine.

Un exil volontaire pour certains et parfois contraints pour d’autres.

Régimes totalitaires, censure, persécutions, ont contraint de nombreux compositeurs à quitter leur pays : Rachmaninov, Prokofiev, Stravinsky, Bartok, Schoenberg, Granados ou encore Albéniz ont du trouver refuge dans des pays d’accueil comme la France ou les Etats-Unis.

Pour d’autres, cet exil fut volontaire. Une volonté de découvrir le monde, d’autres cultures ou encore de nouveaux langages. Une ouverture sur le monde, véritable source d’inspiration, stimulante et épanouissante pour de nombreux musiciens. C’est le cas notamment d’Antonín Dvořák, compositeur Tchèque, qui fut invité à diriger le Conservatoire de New York à la fin de sa vie.

Ce sont toutes ces oeuvres, nées d’une confrontation parfois même d’une opposition entre deux univers, deux lieux, deux langages, que La Folle Journée 2018 rendra hommage à travers son thème « Vers un monde nouveau ».

Programme de la Folle Journée

La Folle Journée ce sont plus de 900 musiciens et 300 concerts pendant 5 jours. Si bien qu’il est parfois difficile de sélectionner le concert qui vous fera vibrer.

René Martin, directeur artistique de la programmation dévoile quelques uns de ses coups de cœur.

Antonín Dvořák – Symphonie n°9 en mi mineur opus 95 « Du nouveau monde »

C’est suite à son long séjour aux Etats-Unis, que Dvořák composa cette 9e symphonie en s’inspirant de musiques populaires américaines. Il s’agit aujourd’hui de l’une des oeuvre les plus célèbres de l’histoire de la musique.

  • Jeudi 1er février – 19 h : Orchestre national des Pays-de-la-Loire – 25 € ;
  • Samedi 3 février à 16 h 45 : Orchestre de Pau Pays de Béarn, dirigé par Faycal Karoui – 21 €.

Le final de cette symphonie sera également joué lors des concerts n° 230 (dimanche 4 février à 17 h 30 – 30 €) et n° 237 (jeudi 4 février à 20 h 15 – 30 €).

Antonín Dvořák – Concerto pour violoncelle et orchestre en si mineur opus 104

Une oeuvre très imprégnée par la nostalgie lors de son exil en Amérique. Elle a été créée à Londres puis terminée sur le sol tchèque. Un véritable chef d’oeuvre où les violoncelles se veulent parfois rêveur, parfois méditatif, parfois fougueux.

  • Mercredi 31 janvier à 21 h : Orchestre Philharmonique de l’Oural sous la direction de Dmitri Liss – 25 € ;
  • Dimanche 4 février à 11 h : Orchestre de Pau Pays-de-Béarn sous la direction de Feycal Karoui et avec Pablo Ferrandez (violoncelle) – 22 €.

Igor Stravinsky – Les Noces

Une des oeuvres les plus originales de Stravinsky qui aura mis près de 10 ans à voir le jour. C’est lors de son exil en Suisse que le compositeur se met en quête d’adapter des textes populaires et chants de mariage. 

En naîtra Les Noces, un ballet en 4 tableaux (La tresse, Chez le marié , Le départ de la mariée et Le repas de Noces) sur 4 pianos, percussions et voix.

  • Jeudi 1er février à 18 h 30 – Salle Thomas Mann – 16 € ;
  • Vendredi 2 février à 19 h 45 – Salle Thomas Mann – 16 €.


Et bien plus encore à découvrir :

  • Sergueï Prokofiev (Concerto pour piano et orchestre n°3 et Ouverture sur des thèmes juifs opus 34),
  • Sergueï Rachmaninov (Rhapsodie sur un thème de Paganini opus 43 et Danses symphoniques),
  • Paul Hindemith (Ludus Tonalis),
  • Olivier Messiaen (Quatuor pour la fin du temps),
  • Béla Bartok (Concerto pour piano et orchestre n°3),
  • Erick Wolfgang Korngold (Concerto pour violon en ré majeur opus 35),
  • Félix Mendelssohn (Le songe d’une nuit d’été), etc.

Télécharger le programme complet

Informations pratiques

La Folle Journée se tiendra du 31 janvier au 4 février 2018 à Nantes et en métropole.

Les places sont disponibles dans différents points de vente, à la Cité des Congrès ainsi qu’en ligne : www.follejournee.fr 

Pour la première fois, les tarifs de La Folle Journée évolue !

Un tarif moins de 26 ans est désormais proposé permettant une réduction de 50 % sur le tarif plein ainsi que des tarifs spéciaux pour les personnes bénéficiant de minimas sociaux (Carte blanche, etc.) offrant également une réduction de 50 %.

Plus d’informations sur le site de La Folle Journée.

Où séjourner pendant la Folle Journée ?

L’hôtel restaurant spa Quintessia vous accueille pour La Folle Journée 2018 !

Véritable hôtel de charme aux portes de Nantes, appréciez le calme de son environnement boisé et verdoyant.

Découvrez une cuisine pleine de saveurs réalisée à partir de produit frais et de saison.

Enfin, appréciez une pause loin de l’agitation citadine au cœur de son spa de 600 m².

En savoir plus

Commentaire Personne n'a commenté cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires